Vous pouvez lire l’article publié dans ouest France du 05/06/2018 https://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/les-herbiers-85500/tour-de-france-en-vendee-des-outils-pour-la-recuperation-musculaire-des-cyclistes-5805033

En cette période placée sous le signe du sport, et notamment de grosses compétitions sportives tels que Rolland Garros, la coupe du monde de football, le tour de France etc. je vous aie déniché un article qui montre les futurs coureurs cyclistes du tour de France en pleine préparation grâce à plusieurs méthodes, dont la cryothérapie fait partie !
Les sportifs de hauts niveaux ont un lien avec la cryothérapie qui date depuis déjà bien longtemps ! Dans cet article on va parler de l’évolution de la cryothérapie, en passant par des bains de glaces !
Première partie et elle n’est pas des moindre, l’immersion dans l’eau glacée ! Personnellement ça ne me fait pas très envie, sûrement trop habituée à mon nuage confortable d’azote !
Qu’est-ce dont encore cette folie me direz-vous ! C’est très simple, cela consiste à immerger une partie, ou la totalité de votre corps dans un bain d’eau froide à environ 10°C, le tout étant d’y rester au moins 10 minutes, mais il est tout de même recommandé de prolonger votre bain jusqu’à 14 minutes pour de meilleurs effets ! Ce système est généralement utilisé par les sportifs pour une meilleure récupération après un gros effort. Dans les pays du Nord et de l’Est comme par exemple en Russie il est très courant de prendre des bains glacés, le plus souvent après une séance de Sauna, afin d’être bien sûre d’avoir son petit choc thermique ! Mais en Russie c’est un acte culturel, dès leur plus jeune âge on habitue les enfants à être dans la neige en tenue légère et à s’asperger d’eau froide, c’est excellent, il parait, pour stimuler les défenses immunitaires !
Cette technique comme vous devez vous en douter ne fait pas que des adeptes, car il est souvent très difficile de rentrer dans l’eau ! Mais si jamais le cœur vous en dit , il y a deux écoles qui s’opposent : l’immersion continue et l’immersion discontinue, deux manières différentes de chercher le choc thermique !
Les vertus antidouleurs du froid sont reconnus depuis l’antiquité ! On a retrouvé des papyrus égyptiens expliquant les bienfaits du froid et l’on possède également des écrits du savant Hippocrate datant d’environ 400 ans av. JC dans lesquels il vantait les mérites de la neige et de la glace sur les traumatismes !
Le concept technologique de la cryothérapie corps entier fut présenté pour la première fois en 1979 lors du Congrès européen des Rhumatologues à Wiesbaden, par le professeur japonais Yamauchi. Au départ crée pour soulager les personnes atteintes de rhumatismes, son utilisation fut étendue aux patients ayant subi des traumatismes physiques importants, c’est par ce biais que les sportifs ont commencé à s’en servir après des séances de sports trop intense.
Les résultats sur les sportifs ont été fulgurants et ont dépassé les attentes des thérapeutes. Les douleurs en phase de récupération étaient presque inexistantes, et la fatigue due à l’intensité de la pratique sportive vraiment atténuée !
C’est dans les années 80 lors des Jeux Olympiques de Moscou que la cabine de cryothérapie a fait publiquement son apparition, tant en préparation qu’en récupération pour les athlètes !